DES QUESTIONS?

scmo@scmo.ca

RESTEZ EN CONTACT     

Lignes directrices de la SCMO pour l'accréditation d'experts-conseil

Généralités

1.  L'application des connaissances météorologiques et océanographiques demeure en grande mesure dans le secteur privé, le domaine des experts-conseil qui formulent des ententes contractuelles en offrant au client la compétence que ce dernier ne possède pas. L'accréditation de ces experts-conseil par un comité d'examen formé de leurs pairs, a été établie pour attester qu'un certain niveau de qualification en météorologie et en océanographie a été atteint et reconnu. Le comité ne juge pas et ne garantit pas la qualité du travail qui pourrait être entrepris par l'un de ses experts-conseil accrédités.

2.  L'accréditation sera basée sur le calendrier civil. Une fois l'approbation du comité d'accréditation obtenue, un document d'accréditation sera émis permettant au nom du candidat d'apparaître au répertoire des experts-conseil de la SCMO, ou au moins une fois l'année dans la Revue annuelle SCMO. Les experts-conseil peuvent utiliser une des abréviations suivantes comme et lorsque approprié: MCA: Météorologue consultant accrédité; OCA: Océanographe consultant accrédité. L'accréditation est en vigueur à partir de la date d'acceptation jusqu'à la fin de l'année civile: si l'acceptation est donnée après le 1er octobre, elle sera valable pour l'année civile qui suivra. L'accréditation peut alors être renouvelée annuellement pourvu que l'expert-conseil continue à satisfaire aux critères d'accréditation.

3.  Si la demande est rejetée par le comité, le candidat a trente jours pour faire appel de la décision du comité au conseil d'administration afin de réexaminer sa demande. Le candidat aura le droit de paraître personnellement devant le conseil d'administration mais la décision de ce dernier sera finale.

4.  L'accréditation peut être annulée pour juste cause, par exemple si, dans l'opinion du comité d'accréditation, la demande de l'expert-conseil contient de fausses déclarations. On pourra interjeter un appel de l'annulation de l'accréditation auprès du conseil du SCMO. Un membre du conseil ne pourra être impliqué dans le processus d'appel s'il a fait parti du comité d'accréditation pertinent.

Critères

1. Les critères d'accréditation sont les suivants:

  1.1  Le candidat doit posséder un diplôme adéquat du premier cycle d'une université reconnue, et

  1.2  Le candidat doit satisfaire au moins l'un des critères pertinents à la formation spécialisée décrits ci-dessous:

  
    1.2.1  Un diplôme du deuxième ou troisième cycle en météorologie ou en océanographie d'une université reconnue, et/ou

 

    1.2.2  Un diplôme universitaire, du deuxième ou troisième cycle d'une université reconnue, en sciences naturelles ou appliquées ou en mathématiques, avec spécialisation dans une ou plusieurs branches de la météorologie ou de        l'océanographie, ou

 

    1.2.3  Trois années d'expérience acquises en cours d'emploi dans les domaines de la météorologie, de l'océanographie ou de tout autre domaine qui s'y rapporte.

 et

  1.3  En plus de satisfaire aux critères d'éducation et de formation, le candidat doit avoir fourni, durant deux années, un rendement au travail jugé satisfaisant dans l'un ou l'autre des domaines de spécialisation répertoriés dans ce document. Ce travail devrait comporter une certaine expérience comme consultant.

2.  Les exceptions à ces critères ne seront considérées par le comité d'accréditation que pour des cas isolés.


Formulaire de demande

1.  Le but du formulaire de demande ci-joint est de permettre au comité d'accréditation de décider si les critères minima ont été satisfaits. On pourrait demander à un candidat de passer une entrevue pour clarifier davantage ses qualifications. Normalement, au cours des trois mois qui suivent la réception de sa demande, le candidat est informé s'il a satisfait ou non, aux critères minima.

2.  Des copies certifiées des diplômes pertinents devront accompagner la demande. En outre, on exige une lettre de référence, rédigée soit par le superviseur des diplomés du deuxième ou troisième cycle, soit par le superviseur attestant de la formation acquise en cours d'emploi, et indiquant les domaines de spécialisation.

3.  La section se rapportant à l'expérience acquise en cours d'emploi devrait donner les détails sur la nature technique des projets, le degré de participation du candidat, le degré de sa responsabilité personnelle dans la prise des décisions du projet, et la complexité et la diversité de la tâche.

4.  Le candidat doit soumettre des preuves tangibles de travaux professionnels récents dans les domaines de la météorologie ou de l'océanographie. Par exemple, le candidat doit énumérer un maximum de cinq travaux, incluant ses plus récentes études publiées, rapports de projet, ou tout autre documentation écrite attestant de son domaine de spécialisation. La copie d'un des documents mentionnés ci-haut devrait être jointe à la demande.

5.  On admet que dans certains cas, des études entreprises seront de nature confidentielle. On encourage les candidats dans de tels cas, à présenter les travaux non-confidentiels. Si, cependant, le seul exemple de travaux accomplis est de nature confidentielle, le comité d'accréditation pourra consulter les clients appropriés. Si un candidat soumet, avec sa demande, du matériel de nature confidentielle, l'original lui sera retourné, et toutes les copies seront détruites à la fin de l'examen du comité.

6.  Le candidat doit indiquer s'il est membre d'associations professionnelles ou techniques ou de sociétés savantes ou s'il siège sur des comités de direction liés à son domaine de spécialisation. Les prix spéciaux, les brevets d'invention, ou toute autre attestation d'excellence en météorologie ou en océanographie qu'il aurait reçus, doivent être mentionnés.

7.  Le candidat doit donner le nom de deux personnes qui pourraient attester qu'il a fourni au cours des cinq dernières années un service satisfaisant en météorologie ou en océanographie.

8.  Le postulant peut identifier un maximum de cinq domaines de spécialisation dans lesquels il offrira ses services d'expert- conseil. Les domaines de spécialisation figurent à la fin du formulaire de demande. Le conseil accepte que les experts-conseils accrédités par la SCMO peuvent changer leurs domaines de spécialisation en envoyant à la SCMO une lettre à cet effet, une liste des domaines de spécialisation (diplôme universitaire, cours de formation pertinents, qualifications, références). La demande sera revisée par le comité d'accréditation, et si approuvée, l'expert-conseil recevra une nouvelle lettre d'accréditation. Les frais pour cette révision sont de 115,00 $.

9. Remarques et suggestions aux candidats

Lors de la première revue de ses activités, le comité a constaté que les applicants percevaient certaines questions de toute autre façon que celles voulue par le comité. Afin de rationaliser le processus de révision et de s'assurer de l'uniformité des applications, le comité désire porter les points suivants à l'attention des candidats.

  9.1  La réponse aux questions doit être donnée sur le formulaire ci-inclus (on peut ajouter des pages supplémentaires). Même si un résumé ou curriculum vitae est joint à la demande, il est importantes que le candidat en détache les informations les plus importantes pour répondre aux question; il ne doit pas laisser cette tâche aux réviseurs.

  9.2  L'expérience acquise en cours d'emploi doit être indiquée à la question 3; la question 4 concerne les détails sur de récents travaux accomplis par le candidat.

  9.3  Comme les travaux professionels actuels doivent être indiqués, cette information peut être donnée en répondant à la question 3, si ces travaux ne demandent pas de la part du candidat une interaction importante avec un client; dans le cas contraire, ces détails seront expliquées à la question 4.

  9.4  À la question 4, le candidat devrait décrire coute participation à des travaux importants comme chef de groupe, participant, etc.

  9.5  La liste des domaines de spécialization qui s'applique à la question 7 est utilisée par le comité afin de l'aider à choisir les réviseurs responsables d'examiner la demande. Le candidat peut choisir au maximum 5 des catégories.

  9.6.  La déclaration autorise le comité à consulter les employeurs et les personnes données comme références (question 6). Afin de confirmer les informations fournies par le candidat, le comité se réserve le droit de consulter toute personne mentionnée sur le formulaire d'application (p. ex., les clients nommés à la question 4), sauf si le candidat indique le contraire.


Frais

1.  Des frais de 150,00 $, payable sous forme d'un chèque à l'ordre de la Société canadienne de météorologie et d'océanographie doivent accompagner le formulaire de demande.

2.  Dans le cas d'un rejet, le candidat sera remboursé de 85,00 $.

3.  Les avis de renouvellement seront envoyés à la fin de chaque année civile aux experts-conseils accrédités.

4.  Les frais de renouvellement sont de 50,00 $ pour les membres, et de 130,00 $ pour les non-membres.

5.  Dans le cas où une personne ne renouvelle pas son accréditation au cours de l'année civile qui suit la date d'échéance, une nouvelle demande d'accréditation devra être soumise.

6.  Allez à: Formulaire de demande (à remplir en format pdf)